Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Rendre son commerce accessible : où trouver de l'aide ?

Dans un contexte où près de 10 % de la population française se trouve dans une situation de handicap, la question de l'accessibilité des commerces s'impose comme une priorité. C'est pourquoi la loi du 11 janvier 2005 oblige à une très large mise aux normes d'ici le 1er janvier 2015 : tous les handicaps et établissements recevant du public (ERP) sont en effet concernés.

Un coût moyen de 33 000 euros

« Il faut agir sans attendre. Le report d'une telle mesure n'est pas envisageable, cela nuirait fortement à l'image du commerce. Nous incitons nos entreprises à s'engager au plus vite dans ce travail de mise aux normes » affirme Pierre-Antoine Gailly, président de la CCI Paris Ile-de-France. Certes, la mise en accessibilité implique un coût pour les commerçants. Selon l'estimation de la CCI, pour 180 000 commerces (hors grande distribution) et un coût moyen de 33 000 €, la mise aux normes représente 5 milliards d'euros, soit 8 % de la marge commerciale annuelle. Mais la perspective de capter une nouvelle clientèle est un atout majeur.

Il y a urgence !

S'appuyant sur des témoignages et expériences de terrain, la CCI Paris Ile-de-France formule plusieurs propositions afin d'inciter les commerçants à adapter leurs locaux. Il apparaît ainsi dès à présent nécessaire d'informer les commerçants sur l'urgence de la mise aux normes par le biais de réunions, états généraux départementaux sous l'égide des préfets, ou grâce à la diffusion de guides et plaquettes de bonnes pratiques. Un accompagnement s'impose en parallèle. Les CCI franciliennes doivent, dans cette perspective, être associées à la mise en œuvre des agendas d'accessibilité programmée (Ad'AP). La présence de référents dans les CCI et/ou les collectivités doit, quant à elle, être généralisée.

Une aide juridique et financière

L'aide juridique et financière des commerçants constitue un second axe clé. La CCI Paris Ile-de-France appelle à une simplification des dossiers de demande de dérogation. Concernant l'aide au financement des travaux, il est nécessaire de clarifier la répartition du coût des travaux d'accessibilité entre propriétaire et locataire ; la prise en charge des dépenses d'accessibilité par le FISAC doit, par ailleurs, être renforcée.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

alexandre 05/03/2014 19:49


pour que l accessibilite dans les commerces  faudrait peut etre que les commerçants  aient affaire a un ergotherapeute qui donnerait  son avis  et  les normes d
accessibilites  seraient  respectees  et peut etre au moindre cout aussi

alexandre 17/02/2014 20:27


il suffit de peu des fois pour rendre son commerce accessible a des fauteuils roulants  Je viens d en faire moi meme l experience car ma mere suite a un AVC rentre a la maison  demain
 et nous vons amenage au moindre  cout  une rampe pour acces fauteuil Vraiment il suffit de le vouloir et avoir un peu de motivation  Et le cout n est pas du tout excessif
  Donc courage et huile de coude!!!!!!